La face cachée du e-commerce (2/2)

Après l’article d’hier sur les avantages d’avoir un site e-commerce pour l’environnement, vous pensez bien que le e-commerce présente aussi des conséquences, plus ou moins gênantes sur l’écologie et l’environnement.

On s’y attaque dont dès aujourd’hui pour faire le point et pourquoi pas penser à des idées d’optimisation et d’amélioration ?

UNE SOURCE D’ÉNERGIE DIFFÉRENTE 

Les magasins physiques consomment beaucoup plus d’énergie en termes d’électricité et de chauffage.
En réalité, les sites e-commerce consomment énormément d’énergie aussi qui provient simplement d’une source différente : Les Data Centers.

Une étude de l’Ademe faite en 2012, il y a un moment déjà (et qui reste toujours d’actualité) permet d’observer la consommation d’énergie avec un achat en ligne : Vos clients consultent leur navigateur, arrivent sur votre site internet, comparent vos prix avec ceux de vos concurrents, paye le produit en ligne, reçoivent des mails de votre part et peuvent suivre leur(s) commande(s).

L’avantage des sites e-commerce c’est que les clients peuvent commander à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit.
Mais l’inconvénient reste que toutes ces actions sollicitent les data centers et ont des conséquences évidemment néfastes sur l’environnement.

Ça en fait de l’énergie consommée !

PLUS D’EMBALLAGES INDIVIDUELS

Qui dit achat dit livraison, et qui dit livraison dit emballage. 

Et souvent, l’emballage et plus sécurisé lors d’achat en ligne.
Pourquoi ? Parce qu’à l’inverse d’un achat en magasin, si lors d’une livraison les produits sont abimés, ce n’est pas la responsabilité du client.
 
D’où la prise de sécurité de la part des sites e-commerce pour le protéger.
Mais cet aspect n’est pas bénéfique à l’environnement, bien au contraire ces précautions sont défavorables.


Recevez chaque mois votre dose d’actualités et découvrez en exclusivité nos conseils pour développer votre site e-commerce !

 


LE TRANSPORT

On disait dans la première partie de ce sujet qu’il y avait beaucoup plus de transport et d’énergie consommée dû à un achat en magasin.

Mais, à y regarder de plus près, les sites de e-commerce génèrent beaucoup de kilomètres.

Ces kilomètres générés ont des conséquences en terme de pollution sur l’environnement principalement.

Ne serait-ce que le simple fait de faire un achat en ligne par un magasin basé à l’étranger, voire de l’autre côté du globe. La livraison est aérienne plutôt que terrestre et consomme donc d’autant plus d’énergie.

De même pour les livraisons et leurs soucis de logistique : Si tous les clients habitaient au même endroit, ce serait évidemment un gain d’énergie. Or, certains habitent dans des villages très très isolés où il est difficile de mettre en place une logistique efficace dans ces conditions.

La solution reste les livraisons mutualisées mais pas assez ancrées dans les mœurs pour le moment.

Autre solution : Les livraisons en point relais qui permettraient moins de déplacements du côté du transporteur mais encore faut-il que les clients n’utilisent pas leur véhicule ou ne fassent pas de détour pour récupérer leur(s) coli(s).

Les différentes conséquences d'un site e-commerce sur l'environnement

LE WEB-TO-STORE: L’ENNEMI DE L’ENVIRONNEMENT ?

Même si le web-to-store est une pratique très en vogue et qu’il est fortement recommandé de mettre en place une stratégie de web-to-store avec son site e-commerce, cette pratique ne présage rien de bon si ce n’est que des conséquences nuisibles à l’environnement.

Si votre client se rend en magasin puis rentre chez lui et achète en ligne, on atteint ici une double consommation d’énergie par rapport à l’achat en magasin seul voire seulement en ligne.

 

DES CONSÉQUENCES SUR LESQUELLES LE E-COMMERCE DOIT TRAVAILLER

En somme on ne peut pas dire que le e-commerce est plus bénéfique à l’environnement parce que même s’il supprime des habitudes qui étaient néfastes, il en a malheureusement créé de nouvelles.

Toutes les habitudes se tournent à acheter plutôt que réparer, acheter de nuit, à n’importe quelle heure et payer toujours plus cher pour recevoir son coli le plus tôt possible.

Le e-commerce a de beaux jours devant lui si on se donne les moyens d’intégrer des habitudes de consommation qui auraient des conséquences favorables sur l’environnement.

Et c’est possible : Ecosia est un moteur de recherche écologique lancé en 2009 qui neutralise 100 % des émissions de CO2 de ses serveurs, mais aussi de son infrastructure et de ses locaux !

Et vous, qu’est-ce que vous en pensez ?

N’hésitez pas à donner vos avis en laissant un commentaire.
Vous pouvez également le partager avec votre communauté via les réseaux sociaux.

 

2 Commentaires

  1. C’est intéressant d’avoir un regard plus large sur le e-commerce, gros consommateur d’énergie et néfaste pour l’environnement. Malgré les apparences trompeuses… Là, c comme partout dans les habitudes des individus, il faudra avoir un regard différent sur sa consommation, et tendre vers une économie de sa consommation d’énergie.

    • Ingrid DIABINHO

      Tout à fait d’accord avec vous Christine !
      Chacun doit y mettre un peu du sien et faire ce qu’il peut à son échelle.

      Bonne journée à vous,

      Ingrid DIABINHO

Laisser un commentaire

← Article précèdent

Article suivant →