On nous a tourné le sujet dans tous les sens, on a lu des centaines d’articles qui traitaient de tous les points de vue.
S’il y a une chose que l’on peut affirmer c’est bien que le web to store a fait parler de lui ces deux dernières années !

Alors petit rappel pour ceux qui auraient été aussi présents sur la toile que mes grands-parents sur les réseaux sociaux :

«  Le web to store c’est une tendance qui consiste (pour un internaute) à chercher des informations sur internet avant de finaliser son acte d’achat en magasin ».

Même si maintenant la grande majorité d’entre vous est convaincue de son efficacité, parlons franchement, ce n’était pourtant pas gagné il y a quelques années !

Je vous vois venir :

Vous vous demandez pourquoi le web to store ne s’est pas développé plus tôt alors que les sites e-commerce existent depuis bientôt 30ans ?

Et je sais que vous avez la réponse.
Au fond de vous, vous savez qu’il y a 5 ou 6 ans, vous perceviez les sites e-commerce comme vos ennemis, jusqu’à votre propre site e-commerce !

Rassurez-vous, vous n’étiez pas seul. C’était une crainte partagée par de nombreux commerçants.  Les sites e-commerce étaient pour vous des envahisseurs qui extermineraient tous les magasins physiques existants !

Heureusement pour nous, ce concept s’est accroché et a su nous conquérir (du moins en majorité) et nous montrer l’intérêt de travailler avec notre site e-commerce et non pas séparément.

Il vous est maintenant impensable de travailler avec deux canaux (magasin physique et site e-commerce) de façon indépendante : Une alliance est de mise !

Après tout, c’est la même enseigne, les avantages sont différents et notre objectif est de s’adapter à tous les besoins de nos clients.

Alors pour tous les petits retardataires qui lisent cet article mais pensent encore échapper au web to store pour quelques années fautes de preuves ou peur de prendre un risque (qui sait ?) :

Erreur !

Je vous propose de vous poser 5 min et prendre le temps de lire cet article.
Et d’ici la fin de l’article, vous vous rendrez compte qu’il est vital de vous mettre au web to store parce que :

  • Si vous ne vous y mettez pas de suite, votre activité ne fera pas long feu
  • Si par miracle elle tient le coup encore 1 an, vous aurez un sacré retard sur vos concurrents, parce que eux ne se feront pas attendre pour mettre en pratique les derniers outils qui seront tendance en 2016.

    Le web to store : Plus qu’un effet de mode

Pour les résistants et les sceptiques, je vais vous annoncer une grande nouvelle qui va bouleverser votre vie et manière de penser :

Tout le monde a déjà fait du web to store, même sans s’en rendre compte, à titre personnel.

J’entends déjà des « Comment ? », « Elle dit carrément n’importe quoi », « moi jamais ! » etc…

Bon, on reprend tout depuis le début.

Pour Noël votre fille, petite fille, nièce (ou qui sais-je) voulait absolument « the appareil photo » à Noël pour poster les plus belles photos sur Instagram.

Je vous parle de cet exemple, parce que c’était le cas cette année pour ma petite cousine.

En tant que cousine exemplaire, je voulais lui offrir son appareil photo.

Mais, les appareils photos, ce n’est pas réellement mon dada.
Si je veux prendre une photo généralement j’utilise mon smartphone, alors je pouvais citer de tête seulement 3 marques.

Donc: Est-ce que je me suis déplacée dans chaque magasin qui propose des appareils photos pour noter tous les bons conseils et caractéristiques techniques expliqués par le charmant conseiller ?

Et bien non, non et non !

Si j’avais eu l’intention de faire ça pour toutes les personnes à qui je comptais offrir un cadeau cette année, entre nous, actuellement j’y travaillerais encore et ne serais pas en train de vous écrire cet article.

Alors qu’elle était ma seconde option ?

Internet évidemment!
Je suis allée voir notre ami Google et j’ai recherché les appareils photos que les enseignes à proximité de chez moi proposaient.
Je les ai ensuite comparées. J’ai regardé les avis des internautes pour ne pas avoir de mauvaises surprises.
Et une fois mon choix fait, je suis allée dans l’enseigne à proximité de chez moi et j’ai acheté le produit que j’avais déjà choisi auparavant sur Internet.Web to store

Donc gain de temps, plus de contentement, et une expérience d’achat plus plaisante : CQFD.

Quoi qu’il en soit, j’ai fait du web to store, oui oui vous avez bien entendu, lu .

Et vous avez surement fait pareil pour ces fêtes de Noël !

Alors pourquoi vos clients n’auraient pas la possibilité de chercher des informations sur votre produit en ligne et venir après, vous l’acheter en magasin ?

Cela vous rapporterait plus de visibilité, de trafic et donc de clients…Et on en a jamais assez !

On revient donc au point de départ : Le web to store a toujours été utilisé de manière inconsciente.

Et la bonne nouvelle c’est que cette tendance ne va pas s’essouffler avec le temps, bien au contraire.

Le web to store: Une évolution logique du e-commerce

Vous pouvez proposer le meilleur SAV de la région, proposer des services et produits qui se différencient de la concurrence mais avoir un site e-commerce et travailler sur ces deux canaux vous apportera toujours plus d’avantages.

Prenons le cas de Virgin par exemple.

Pensez-vous que la fermeture de ses magasins est due à l’émergence d’internet et que les sites e-commerce ont eu un effet de cannibalisme sur ses enseignes physiques ?

Sûrement pas.

Je vais même vous dire mieux: C’est tout le contraire !

Je m’explique : C’est parce que Virgin était absent en ligne que ça l’a tué.

« Les espèces qui survivent ne sont pas les plus intelligentes ni les plus fortes, mais celles capables de s’adapter » disait Darwin.

C’est parce que Virgin n’a pas investi sur un site e-commerce pour répondre aux attentes de ses clients que leurs boutiques en ont subi les conséquences.

Et la preuve qui peut appuyer ce que je suis en train de vous avancer c’est le cas de La Fnac qui a su adapter les parcours achats de ses clients avec un site e-commerce.

Et est-ce que c’est pour cette raison que les magasins Fnac ne sont plus rentables ou pire n’existent plus ?

Encore une fois, non.

Parce qu’internet (et j’entends par là les sites e-commerce) offrent des bénéfices à vos clients que les magasins physiques n’offrent pas.

Les raisons d'achat sur internet - Web to Store

Conception et réalisation: Mappy, agence Art Presse

Mais cette combinaison de site e-commerce et magasins physiques s’effectue de plusieurs manières, pour le plus grand plaisir de nos clients !

Renseignez-vous sur un produit en ligne avant d’aller l’acheter en magasin

La raison pour laquelle internet m’a sauvé lors de mes achats de Noël c’est que j’avais besoin d’informations qui étaient accessibles beaucoup moins facilement en boutique qu’en ligne.

Il est primordial pour tout commerçant d’avoir en plus de sa boutique physique, son site e-commerce pour permettre et laisser ses clients assouvir leurs besoins en information.

Web to store: Quelles types de recherches sont faites en ligne ?

Conception et réalisation: Mappy, agence Art Presse

 

 Achetez vos produits en ligne et récupérez-les en magasin !

Les cyberacheteurs ont aussi la possibilité d’acheter leurs produits sur internet et venir les récupérer en magasin (ce qu’on appelle dans le jargon le « Click & Collect »).

Le click and collect fait partie du web to store

Les Galeries Lafayette proposent le click and collect

Et c’est là que vous me demandez : Quel est l’intérêt de commander un produit en ligne pour aller le chercher en magasin si on peut le recevoir chez soi sans bouger de son canapé ?

Et je vous réponds: Les frais de port !
Généralement, on utilise le Click & Collect pour ne pas avoir à payer de frais de port.

Et vous savez maintenant ô combien les frais de port peuvent être un frein à l’achat, mais grâce à mon article du mois dernier pour le choix de sa politique de frais de port, vous n’avez maintenant plus d’inquiétude à vous faire !

Des boutiques physiques créées par des pure players ?

De votre côté, si vous avez déjà un site e-commerce, vous avez certainement remarqué que vos clients (même avec l’émergence des sites e-commerce), ne veulent pas quitter les magasins.

Non, les magasins ne sont définitivement pas morts !

  • Tout d’abord, les taux de conversion en boutique physique avoisinent les 20% alors qu’en ligne, les taux de conversion ont plutôt tendance à se rapprocher des 2%.
  • Que vous le croyiez ou non, les ventes en magasins représentent la grande majorité de toutes les ventes confondues (magasins physiques + site e-commerce) d’une enseigne dû à certains avantages des magasins physiques qui cette fois-ci ne sont pas retrouvés sur le web.
Les raisons d'achats en magasin - Web to store

Conception et réalisation: Mappy, agence Art Presse

La preuve en est avec de nombreux e-commerçants (que l’on appelle dans le jargon des pure players) qui ont ouvert leurs magasins physiques pour répondre aux besoins de leurs clients

Free, LDLC, Spartoo et même le géant Amazon s’y est mis au Etats-Unis avec une boutique librairie !

Les nouvelles stratégies à adopter dès 2016 ?

Vous l’aurez compris: Maintenant vos clients ont pris l’habitude d’effectuer leurs achats via différents canaux et de différentes manières et s’il ne trouve pas cette possibilité chez vous, ils s’en iront voir la concurrence, tout simplement.

Concrètement, le web to store répond à plusieurs problématiques telles que:

  • Le besoin en information
  • Les frais de livraison
  • Les avantages des magasins physiques sur les sites e-commerce

 

Mais attendez !

Si on laissait cours à notre imagination, comment serait l’expérience client de nos rêves ?
Celle que tout client souhaiterait avoir et que l’on aimerait appliquer sur notre propre activité ?

  • Vous aimeriez commander votre produit sur internet et aller le chercher en magasin.
    Mais surtout que lorsque vous arrivez à moins de 500 m de la boutique, les vendeurs en soient avertis, vous prépare votre commande pour ne pas que vous ayez à attendre.
  • Vous aimeriez que les vendeurs en magasin vous proposent des réductions sur les articles que vous avez regardés sur le site en ligne.
  • Vous aimeriez commander sur internet 5 produits sur lesquels vous hésitez. Les recevoir chez vous.
    Avoir un certains temps pour les essayer, demander des conseils à votre entourage, puis faire votre choix et renvoyer les 4 autres produits.

Vous vous reconnaissez dans ces affirmations ?

C’est normal !

Si les enseignes nous simplifient nos achats, prêtent attention aux précédents articles que l’on a achetés, à la manière dont on commande etc. , on apprécie davantage et recommence l’expérience avec la même enseigne, d’où une facilité de fidéliser par la suite.

Tout ça, ce n’est pas encore gagné.

C’est actuellement le saint graal de toutes les grandes enseignes et cela fait partie des tendances à examiner de près dès 2016.

On appelle ça: L’omnicanal

Oui bon d’accord, c’est un nom un peu barbare et vous ne comprenez pas tout à fait en quoi cette tendance consiste.

Mais bonne nouvelle, c’est tout le thème du prochain article que je vous propose !

 

Je vous invite à partager cet article pour tous les commerçants que vous connaissez qui n’ont pas encore appliqué le web to store et n’en sont pas convaincus.

Si vous venez de lire cet article et que vous êtes dans ce cas, je vous invite à laisser un commentaire pour que je prenne contact avec vous et que nous discutions ensemble du sujet.

Mais surtout laissez un commentaire pour nous donner votre retour d’expérience concernant le web to store si vous l’avez mis en place (pour convaincre les derniers réticents) !

 

Sources:

Mais quelle est la situation du web-to-store en 2015 ? Quel est le rôle des réseaux sociaux dans ce phénomène ? – L’autre Media

Web-to-store: Ce que les marchands ne veulent pas entendre – Viuz

Le web-to-store: Visions consommateurs VS visions commerçants – Le Ptit Digital